Le Blog de l'Institut

Etudier à 35 ans

« Je vais reprendre mes études »… j’ai répété ces mots une centaine de fois: à moi-même, à ma famille, à mes amis, à mes collègues de travail, et aux consultants ou fournisseurs avec qui je travaillais. Professionnelle en GRH depuis 12 ans, j’ai su saisir les opportunités qui m’ont amenée à progresser et à exercer à l’étranger, j’ai pourtant fait le choix d’étudier à 35 ans. Je ne compte plus les SWOT* réalisés pour évaluer les impacts d’une telle décision sur ma vie personnelle et professionnelle : 2 ans de réflexion et de préparation ont été nécessaires afin de me décider à envoyer ma candidature.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Certes, le MBA est un challenge, il faut savoir sortir de sa zone de confort pour réussir, et je considère qu'investir du temps et de l'argent sur soi-même est toujours une stratégie gagnante. Une année (4 mois de cours et 6 mois de stage) sur les bancs d’une école supérieure se prépare matériellement et psychologiquement. 

· Le budget doit inclure le coût de la formation et le financement de sa vie durant toute cette période. Outre l’autofinancement, d’autres solutions existent : CIF, AREF, congé de reclassement… et sous certaines conditions les frais de formation peuvent être considérés comme frais réels pour l’impôt sur le revenu. Nous percevons également des indemnités de stage. 

· Les répercussions sur le mental sont plus difficiles à anticiper. Le rythme diffère de celui de l’entreprise. Les cours sont particulièrement intenses, une bonne attention et participation sont de rigueur. Les intervenants sont des professionnels, tous plus captivants les uns des autres. Ils viennent partager leurs expériences avec les étudiants. Préparez-vous à rester concentrés assis toute une journée, vous ne verrez pas le temps passer! La promotion est composée d’une mixité de parcours où chacun s’enrichit des expériences des autres : j’ai rencontré des étudiants 10 ans plus jeunes et 10 ans plus âgés, des nationalités diverses, des juristes, des financiers, ou psychologues…. J’ai appris de tous. Le partage du savoir est la clé de la réussite. La période en entreprise est cruciale, j'ai la chance d'être immergée au sein d'une équipe d'experts où je mets en pratique les savoirs acquis en cours.

Après 3 mois de cours et 2 mois de stage, j’ai radicalement modifié ma compréhension de mon métier. J’ai appris autant avec la théorie qu’avec la pratique. Maintenant la formation répond à mes 4 attentes : gagner en confiance, être crédible, obtenir un avancement de carrière et accroître mon réseau!

Voilà j’ai repris mes études…, à ce stade de l’année je prépare mes examens en parallèle du stage. La charge de travail est importante et il faut savoir s’organiser. Je suis à mi-parcours… the show must go on….

* Le terme SWOT est un acronyme issu de l'anglais : strengths (forces), weaknesses (faiblesses), opportunities (opportunités), threats (menaces) permettant de faire une analyse interne et externe des probabilités de succès d’un projet.